CAPTURE D’UN ESSAIM d’ABEILLES

Catégorie : Conseils

Avez vous eu la chance de voir ces derniers jours passer un essaim d’abeilles près de chez vous ? Je vais vous raconter l’histoire d’un essaim d’abeilles que j’ai piégé au mois de mai. Mais tout d’abord, je vais vous expliquer rapidement comment se forme un essaim d’abeilles. En fait, l’essaimage est une phénomène naturel assez simple à comprendre. Un essaim d’abeilles se forme quand une ruche se partage en deux. La ruche se divise quand la reine en place quitte la ruche, accompagnée par une grande partie des abeilles de tous ages, pour former un essaim qui se met rapidement en grappe. L’essaim laisse dans la ruche initiale le nid avec du couvain naissant, environ un tiers des ouvrières et des cellules royales prètes à éclore. Une jeune reine remplacera l’ancienne, et la colonie reformée commencera son développement. Cela fait des millions d’années que les abeilles assurent la pérénité de l’espèce par l’essaimage. Mais je ne vais pas aujourd’hui vous parler de l’essaimage mais plutot de la capture d’un essaim. Donc c’était au mois de mai, je découvre dans mon jardin pendu à une branche un petit essaim d’abeille. Après quelques minutes d’observation (photos 1 et 2), je décide de le piéger dans une petite ruchette. Comme je n’ai pas voulu casser la branche où il s’était posé j’ai ramené un tabouré sur lequel je suis monté pour l’avoir à ma hauteur. J’ai aussi posé une ruchette juste dessous de l’essaim. Le couvercle de la ruchette était oté pour facilter l’entrée des abeilles. Dans cette ruchette, j’avais placé des vieux cadres avec encore de la cire pour attirer les abeilles. Ensuite, j’ai attrapé la branche où était accroché l’essaim  avec ma main et je l’ai pliée pour l’approcher au maximum de la ruchette (photos 2 et 3). Quand j’ai vu que l’essaim était tout près et dans l’axe de la ruchette j’ai donné un grand coup sec avec ma deuxième main sur la branche (sans toucher les abeilles) et la grappe est tombée dans le fond de la ruchette. Bien sur, il y avait encore des abeilles accrochées à la branche, mais plus beaucoup, d’autres abeilles volaient tout autour de moi mais une bonne partie de l’essaim était tombée dans la ruchette. J’avais réussi mon coup ! Bon il ne faut pas crier victoire trop tot, la preuve, queques heures après cette opération l’essaim d’abeille avait quitté la ruchette pour aller je ne sais où ? Heureusement pour moi, la colonie est revenue quelques temps àprès, dans la ruchette. C’est le soir qu’il faut déplacer la ruchette dans un endroit sur. Pour effectuer cette opération il est primordial d’etre protéger de la tete aux pieds contre les piqures d’abeilles. Avec une combinaison intégrale d’apiculteur c’est idéal !!!

Partager cet article

Maison Chamsi
Maison Chamsi